hiver
Ermitage Resort
Accueil du site > La Famille Leduc

La Famille Leduc

Emile LEDUC, qui est venu s’installer en 1922 à l’Ermitage Frère Joseph, était déjà un fameux skieur. S’il a laissé le soin à ses filles (les fameuses soeurs LEDUC) de développer le ski à l’Ermitage, il n’en serait pas peu fier, car c’est lui qui a élevé ses 11 enfants dans l’amour du ski et de la montagne.

Emile LEDUC, qui a fait 3 ans de service militaire suivis de 4 années de guerre jusqu’en 1918, s’est illustré dans de nombreux championnats militaires aussi bien en ski de descente qu’en saut. Il fut 4ème aux Championnats de France militaires en 1911.

Installé à l’Ermitage Frère Joseph en 1922, après avoir fait le pèlerinage traditionnel à pied depuis La Bresse, il vendra finalement ses médailles pour acheter des couverts pour son restaurant ! Très pieux, cet homme marié à Marie VALDENAIRE (du Ménil) avait un sens inné de l’accueil. Sa passion du ski, il la transmettra à ses 11 enfants, nés entre 1923 et 1937. Impossible d’énumérer le nombre de coupes, de médailles et de diplômes que cette famille totalise.

Durant les décennies 1940, 50, 60, cette saga incroyable va briller aux plus hauts niveaux du ski national et international. Les 11 LEDUC ont tous participé aux Championnats de France, ils ont tous été moniteurs de ski. On s’aperçoit en effet que tout cela ne peut pas se résumer par les succès des "Soeurs LEDUC". Il est pourtant indéniable que Thérèse, Anne-Marie et Marguerite ont été les plus connues du grand public, notamment pour leur participation aux Jeux Olympiques de Squaw Valley (USA) en 1960. Thérèse en revient d’ailleurs avec une 4ème place toujours ingrate mais qui souligne ses capacités.

Jusqu’en 1995, les "Soeurs LEDUC" développeront et géreront la station de l’Ermitage Frère Joseph, avec un succès rattaché à leur carrière sportive. Aujourd’hui, seuls restent Madeleine, Jean-Paul, Marguerite et Anne-Marie.

Le fief de l’Ermitage reste dans la famille mais la vie a entraîné les enfants d’Emile LEDUC vers d’autres horizons. Seul Jean-Paul habite aujourd’hui Ventron, sous l’Ermitage. Le temps passé ne s’efface pas mais la saga LEDUC a continué avec une nouvelle génération (leurs enfants) qui a brillé durant les années 70 à 90. Chacun se souvient des exploits du jeune Pascal LEDUC "Kalou" (7 fois Champion de France), frère de Thibaut et des filles de Bernadette en équipe de France. Les petits enfants prennent maintenant la relève.

Le 21ème siècle verra peut-être le nom des LEDUC revenir haut et fort dans le ski de compétition. C’est en tout cas le souhait de tous les descendants d’Emile LEDUC, qui n’en imaginait pas moins lorsqu’il guidait ses enfants sur ses lattes de bois jusqu’au village de Ventron.